Intention

 

Il y a un an naissait dans le cadre des jardins du Château de Fère, le Fonds pour la Fondation de Fère, créé pour célébrer les échanges culturels franco-japonais.

Le 11 Mars 2011, le Japon était frappé d’un cataclysme sans précédent : le séisme, le tsunami et la catastrophe nucléaire faisaient des milliers de victimes et de sans-abri et contraignaient les autorités à évacuer une zone de 20 km autour des centrales nucléaires endommagées. Des dizaines de milliers de personnes, dont beaucoup de personnes âgées et d’enfants orphelins sont depuis retranchés pour une période indéfinie dans des écoles ou des gymnases sans confort et sans intimité.

Pour répondre en urgence aux besoins élémentaires de cette population japonaise, le Fonds pour la Fondation de Fère, a mis en place rapidement le projet « 100 maisons pour 100 familles » initié par Richard Bliah, architecte et fondateur de la Fondation de Fère. Un comité de coordination a été formé pour assurer la bonne marche du projet.
« 100 maisons pour 100 familles » consiste à construire en urgence un groupement de maisons, une sorte de village pour ces refugiés dans un site qui sera déterminé et attribué par les autorités Japonaises sous la direction du Ministère de la Construction.
Les maisons seront préfabriquées en France puis acheminées par containers au Japon. Il s’agit bien sûr de constructions provisoires mais pourtant durables car les éléments de leur construction pourront être utilisés ultérieurement pour la réalisation de maisons de long terme. Ces maisons préfabriquées seront conçues pour des familles de 4 ou 5 personnes et comprendront une pièce à tatami, une salle de bain japonaise et une kitchenette. Pour ces zones froides du Japon, les panneaux de construction seront étudiés pour autoriser un minimum de dépenses énergétiques économisant ainsi l’énergie dont les Japonais ont tant besoin ces jours-ci. Les systèmes de traitement des eaux et des eaux usées seront conçus et installés en utilisant les dernières technologies mises au point par des sociétés françaises. Le chauffage et la climatisation répondront aussi à ce souci d’économie d’énergie et seront très performants. Après l’acheminement, une équipe sur place au Japon s’occupera d’installer et de monter les maisons jusqu’ à la remise « clés en main » aux autorités japonaises.
Créer un cadre de vie quand le confort thermique n’est pas un luxe mais une nécessité, créer un projet en conformité avec les normes françaises d’économie d’énergie et de développement durable et surtout rendre à plusieurs centaines de personnes une intimité et une identité sociale grâce à l’organisation spatiale de ces maisons en petit village, voila l’objectif concret et précis que le projet « 100 maisons pour 100 familles » s’est donné. Dans le temps, l’équipe sera aussi au chevet de cette nouvelle communauté et organisera avec la collaboration de la communauté française du Japon divers événements pour soutenir l’amitié franco-japonaise.

Pour financer cet ambitieux – mais cible projet humanitaire, est mis en place un premier évènement le 15 Mai 2011 au Château de Fère : ce dimanche là, Bartabas dédiera son spectacle du « Lever de Soleil » pour le Japon. La prestigieuse performance que Bartabas et son cheval Le Caravage offrent au projet, aura lieu à l’intérieur des célèbres ruines du Château au petit jour. Il sera accompagné par le célèbre violoncelliste Guillaume Martigne. Plus tard dans la matinée, Juliana Steinbach offrira en récital de piano les célèbres « Tableaux » de Debussy et Moussorsky.

Le Fonds pour la Fondation de Fère s’engage à verser l’intégralité des sommes d’argent qui seront collectées lors de l’événement au projet 100 maisons pour 100 familles et un compte spécial dans le cadre de la Fondation a été ouvert pour cette action.

Enfin grâce à ce projet, c’est avec ardeur que, nous Français, pourrons affirmer aux Japonais que :

« Nous sommes vos amis » : みんな友達です。

Fondation Franco-Japonaise de Fère

Le Projet initial

100 maisons pour 100 familles

Pour répondre à l’urgence de fabrication et de montage, une habitation légère en bois, de conception environnementale, a été développée selon des principes de construction, des solutions techniques et un niveau de performance thermique qui puissent assurer une demande minimum, voire nulle en énergie tout en préservant le confort thermique de l’ensemble.

L’accent a été mis sur la qualité et le coté spatiale des espaces de vie et de convivialité, des couchages, des sanitaires et de la cuisine.

Il s’agit d’une petite maison qui a tout d’une grande, toute surface a une fonction, aucun espace n’est perdu. La pièce à tatami autorise un usage multiple et respecte les traditions locales. Une terrasse privative ainsi qu’un porche d’entrée lui permettent de s’intégrer à un milieu urbain et de créer un sens communautaire.

L’ensemble du projet sera réalisé dans des ateliers français mis à part les tatamis, les équipements électriques.

Description:
La surface habitable du projet est de 34m2 .
Le dessin est basé sur la séparation de l’espace jour, pièce de vie et de l’espace nuit, double pièce de couchage avec tatami, par une partie centrale autonome de fluides, sanitaires et cuisine.
La hauteur minimale est de 2.4m et la partie la plus haute est de 3.1m .L espace de vie offre une hauteur sous plafond de plus de 2.4m. L’habitation de l’espace-nuit ouvre sur un espace vert extérieur.

Le mode de construction privilégie l’emploi de matériaux naturels ce qui est mis en évidence par les traitements des surfaces intérieures et extérieures fixées sur ossature bois ou panneaux lamellés collés.

• Pour des raison de résistance au feu, la toiture sera finie par une tole métallique peinte
• La structure et les fondations sur pieux sont conçues pour s’adapter à la topographie de tout sol.
• Le choix de produits écologiques assure une qualité sanitaire et des performances techniques et répond a une démarche HQE pour l’éco construction, l’éco Gestion, le confort et la sante.
• La facilité de maintenance de l’ensemble est obtenue par la modularité de tous les éléments qui permet un remplacement aisé en cas d’endommagement.
• La réutilisation des panneaux pour d’autres fins s’inscrit dans une construction durable.
• L’isolation des parois extérieures permet de pouvoir répondre en terme de confort thermique aux climats de toutes les régions concernées réduisant considérablement les consommations énergétiques nécessaires pour le chauffage et la climatisation

Descriptif technique:

Adaptabilité au sol naturel:
La structure du plancher de l’habitation complètement en bois est conçue pour être installée hors sol, sur 6 points d’appuis, techno pieux pouvant ainsi se poser sur tout type de sol et de topographie.

Structure légère préfabriquée:
La structure est conçue pour être préfabriquée en atelier sous forme de panneaux transportables en container par camion et assemblés sur site. Il s’agit d’une structure en bois légère facilement manipulable.

Confort Thermique:
Le confort thermique est assuré par l’enveloppe extérieure constituée de panneaux «sandwich» complexes composés hors
bardage, de l’extérieur vers l’intérieur, d’un parapluie, d’un voile Pavatex, de la structure bois remplie de l’isolant, de la cellulose en vrac insufflée, d’un panneau OS8, d’un pare vapeur, puis de la venture intérieure. Il est complété par des menuiseries à cadrans en bois et des vitrages performants thermiquement et acoustiquement.

Finitions intérieures:
La face visible des panneaux intérieurs OSB sera peinte ou laquée
La face interne des panneaux de couverture sera en bois.
Le sol est revêtu de carreaux en vinyle et de tatami dans la pièce à coucher. L’entrée et l’escalier d’entrée seront en lattes de bois.

Dimensions:
Longueur 7,2Om, Largeur 5,30m et hauteur de 2.4m a 3.1m.
La surface habitable est de 33m2 pour une SHON de 35m2 et une emprise au sol est de 38m2.

Transport et montage :
Le transport se fera par container jusqu’au port le plus proche et ensuite par camion jusqu’au site choisi.
L’unité d’habitation arrive en pièces détachées pour être montée in situ par une équipe de locaux qui habiteront probablement ces maisons. Trois compagnons français participeront à la formation de main d’œuvre locale et au montage. 4 Jours de montage sont nécessaires pour terminer une maison.

L’emploie du temps pour la réalisation du projet : 10 semaines après la confirmation des fonds

Plan de détail 1 semaine Approvisionnement en bois des usines 1 semaine
Fabrication des maisons (prévu dans 3 usines pour accélérer la livraison) 4 semaines a raison de 3 maisons par jour.
Transport et dédouanement 4 semaines)
Montage de l’infrastructure 3 semaines
Fondations 2 semaines
Montage des maisons:4 semaines
L’ensemble du projet des 100 maisons provisoires peut être achevé en 10 semaines

Cout du projet : 46,000euro par unité d’habitation

Des demandes de prix ont été faite à des sociétés françaises, spécialisées dans la filière bois. Il en ressort un cout pour la partie construction réalisée en France de 24,000euro par unité d’habitation.  Toute la partie concernant les réseaux sera faite par des entreprises Japonaises. En incluant aussi une station d’épuration le cout d’objectif est de 22,000euro par habitation. Ce prix sera revu des que le terrain nous sera attribué.

Publicités